Muliats

Description du projet

CALENDRIER DE TOURNÉE- PLUS DE  35 REPRÉSENTATIONS 2016-2018

FÉVRIER 2016 : Théâtre Denise-Pelletier(2 au 20 février)

NOVEMBRE 2016 : Haïti, Port-Au-Prince (26 et 27)

FÉVRIER 2017 : Musée de la civilisation Bourse Rideau (13)

JUIN 2017 : L’assomption (festival Fous de théâtre ) (29)

JUILLET 2017 : Théâtre D’aujourd’hui, 375ième (4 au 15)

SEPTEMBRE 2017 : Paspébiac (13), Le Bic (14), Longueuil (26 et 27), Lac-Mégantic (28).

MARS 2018 : Maison de la culture Plateau Mont-Royal (8), Salle du parc Extension (10), Maison de la culture Frontenac (13),  La Tuque (16), Lachine (17).

AVRIL 2018 : Maison de la culture Rosemont (11), Nouveau centre culturel de Verdun (13), Laval (16), Alma (18), Jonquière (19), Baie-Comeau (21), Sept-Îles (22), Lévis (26), Baie-du-Febvre (28).

MAI 2018 : Maniwaki (1), Rouyn-Noranda (3), Val-D’or (4), Montréal-Nord (11).

vismuliats

À travers la présentation de Muliats – notre première création à titre de collectif engagé et frondeur – nous vous invitons à revisiter, avec un humour mordant et un sincère besoin de crever l’abcès, les relations souvent teintées de malentendus entre autochtones et Québécois.

Muliats raconte l’histoire d’un Innu de Mashteuiatsh, Shaniss, qui décide de quitter sa réserve pour s’installer en milieu urbain. Il y fera la rencontre de Christophe, jeune allochtone et montréalais d’origine, qui deviendra son colocataire. Momentanément séparés par le choc de leurs provenances culturelles, ils apprendront  à vivre la beauté de leurs différences et chercheront ensemble à résoudre les dissonances identitaires auxquelles ils sont confrontés. Muliats sonde le gouffre, trop souvent ignoré, qui existe entre deux nations en recherche de repères. À travers la rencontre d’un autochtone ayant quitté sa réserve, de son frère ainé revendicateur et traditionaliste et d’un jeune Québécois, lui-même en recherche de sa propre identité; la pièce explore les thèmes les plus actuels de la réalité des Premières Nations québécoises.

Faire «menuentakuan» veut dire, en langue innue : « Prendre le thé ensemble, se dire les vraies choses dans le plaisir et la bonne humeur». C’est exactement ce que Productions Menuentakuan s’est donné comme mandat. Déjà, lors de sa création, le spectacle Muliats battait les records d’entrées en salle pour la salle Fred Barry du théâtre Denise-Pelletier. Chaque soir, après les représentations, le public était invité à partager le thé avec la compagnie pour exposer et démystifier les incongruités qui briment la franche amitié qui devrait exister entre autochtones et non autochtones. La pièce s’est avérée un succès immédiat comme en font foi plusieurs critiques.

« Fruit du travail d’un nouveau collectif de la scène théâtrale québécoise, la compagnie Menuentakuan, Muliats est une œuvre forte et doucement provocante, qui fait rire, et qui occasionne parfois de petits malaises constructifs chez le spectateur »
Clifford Brown, Bible Urbain

« Sans même y prétendre, la pièce séduit par l’actualité et l’universalité de ses propos »
Claire Gaillard, Lezspreadtheword

« Menuentakuan témoigne de la vitalité d’une jeune scène artistique autochtone et des efforts considérables déployés depuis des années par le théâtre Ondinnok, le Wapikoni mobile et autre pépinières »
Alexandre Cadieu, Le Devoir

« Ainsi, sur scène et avec le public, les deux cultures se découvrent mutuellement peu à peu et les protagonistes de la pièce prennent conscience des zones dangereuses, des mots blessants, des limites de ce qu’ils peuvent eux-mêmes concéder à leurs identités. »
Sophie Jama, Hufftington Post

bandelogomuliatsfondnoir